Financement de Projets

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Nous sommes heureux d’annoncer que Doccreco est déjà mandaté sur divers sujets de levées de fonds et financements, tant auprès d’investisseurs internationaux, que auprès d’institutions du continent.

C’est pour nous l’occasion de faire brièvement un point sur la situation des financements suite aux diverses réunions que nos équipes ont eu auprès d’entreprises qui recherchent des financements tant en bas de bilan que un désir de renforcement de leurs fonds propres en haut de bilan.

Crise, retournement de marché, évolution des normes bancaires… Il devient de plus en plus difficile pour les entrepreneurs d’obtenir un financement bancaire. Les conditions semblent s’être durcies aux yeux des entrepreneurs, mais en fait il n’en est rien : la croissance des besoins au niveau des entreprises de la sous-région a pour effet d’augmenter le nombre de demandes de financements, et de facto, rendre plus sélectif le partenaire bancaire ou financier.

Dans ces conditions, la rigueur dans la présentation des comptes et une clarté dans la stratégie tant commerciale que financière est un élément fondamental d’autant plus que, de plus en plus souvent, le montant des besoins implique des validations par des comités sous-régionaux voire Européens.

Cette prudence est également de mise dans les garanties demandées par les banques auprès des entreprises. Aujourd’hui, plus aucun concours bancaire, ou presque, n’est attribué sans la participation d’un établissement de cautionnement ou de garanties, faute d’avoir une garantie du chef d’entreprise.

Pourtant, il est possible de limiter l’exposition du mandataire social en définissant en amont la stratégie financière et en anticipant de façon rigoureuse les cash flows prévisionnels

“Les banques demandent quasi systématiquement l’appui de cautions personnelles sans tenir compte du patrimoine propre de l’entreprise, et surtout de la qualité des cash flows prévisionnels. Il est évident que pour des entreprises jeunes, l’exercice est difficile et il est essentiel qu’elles se dotent de fonds propres suffisants pour au moins les deux premières années d’exercice. En revanche, pour celles plus anciennes, entreprises de tailles intermédiaires établies depuis au moins 3 ans, les solutions se trouvent vraiment dans une stratégie globale que nous validons avec le chef d’entreprise pour les 3 à 5 années futures en intégrant éventuellement le renforcement des fonds propres avec des investisseurs institutionnels » précise Pierre Louis Amancic, Managing Partner de Havila Partners (société actionnaire de référence de Doccreco)

L’entrepreneur doit véritablement se mettre toujours dans une logique d’anticipation, en tenant compte que statistiquement la finalisation d’un dossier demande entre 90 et 120 jours en moyenne une fois le mémorandum de présentation et les business plans validés.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »