(Aestate Transit 1) La techno évolue, le management doit s’adapter avec de vrais valeurs humaines et c’est tant mieux !

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

#En tant que manager, vous avez l’intention de devenir un bon leader en instruisant, formant, avec des compétences managériales, et non donner l’image d’un bureaucrate (dans le vrai mauvais sens du terme)

Certes, un  dirigeant doit savoir agir comme un véritable leader, avec une vision plus large, à la recherche d’innovations et capable d’atteindre de nouveaux objectifs., mais au-delà des mots entendus maintes fois, se cache une réalité dans la période actuelle qui détonne avec l’enseignement historique de « bon manager »

Première évidence, le manager qui a une vision focalisée sur le contrôle appartient définitivement au passé. Cela est tout simplement terminé (comme tout organigramme qui ne ressemblerait pas à un système cellulaire avec ses cellules de compétences qui créent l’émulation circulaire )

Deuxième évidence,  un manager qui désire un vrai leadership doit agir avec transparence pour gagner  la confiance de ses équipes mais surtout pour donner un signal fort de communication limpide et fluide.

Donc en admettant l’abandon pur et simple de toute  culture organisationnelle bureaucratique faite de rigidité, de formalisme (ce qui entraîne l’irresponsabilité), nous profitons désormais d’outils organisationnels qui permettent à un manager de piloter véritablement les différentes cellules en obtenant une information ciblée sur les activités de la société dans chaque cellule. Vous les utilisez tous et la liste serait fastidieuse ici (project management tools, réseaux divers etc..)

Il n’y a pas de méthodes de formation spécifiques de ces outils mais un constat simple que chacun doit s’approprier pour permettre une utilisation efficace pour le bien être du groupe : apprendre à être meilleurs, à mieux nous connaître nous-mêmes, et créer les  énergies et la vision qui anime ce que je fais au bénéfice de tous, et surtout avoir la possibilité de s’exprimer à n’importe quel moment.

L’entreprise est désormais basée sur la capacité de coopération entre ses propres acteurs pour une meilleure connexion avec le monde extérieur.

Le manager dans son leadership  ne regarde plus seulement les résultats, mais aussi les comportements et les relations entre les gens de son entreprise. Il exige une profonde poussée vers la réalisation de soi pour permettre de renforcer l’idée d’appartenance à un groupe, un clan en quelque sorte, qui est désormais une réalité au-delà des heures de bureaux par le partage permanent d’information

On pourrait débattre de la séparation vie privée et vie publique mais à mes yeux ce débat n’existe pas, car ces outils respectent la vie privée (contrairement à l’appel téléphonique qui est beaucoup plus intrusif). Le bon sens est de respecter le temps de repos et la vie privée des gens. Cela n’empêche pas  de « loger » de l’info sans attendre forcément le jour d’après.

Et l’IA vient maintenant accélérer les process de partage d’information en utilisant le prédictif pour nous aider à ne pas oublier !

Franchement, n’en déplaise aux grincheux, nous vivons une époque professionnelle formidable. Juste un doute à la capacité des gouvernants à s’adapter aussi vite à certaines réalités comme le font les chefs d’entreprises

Et l’explosion de l’univers Blockchain est un exemple probant de cette rupture en devenir entre les structures organisationnelles anciennes (tels de nombreux états….mais pas tous (voir Estonie par exemple) et ce que nous rencontrons chaque jours en tant qu’acteurs impliqués dans nos économies.

A suivre probablement au titre de réflexions estivales :)

Pierre Louis Amancic

Managing Partner

Source :https://www.linkedin.com/pulse/aestate-transit-1-la-techno-évolue-le-management-doit-amancic/?published=t

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »